...

💌 Newsletter

Les étonnants bienfaits de la lecture à voix haute

Charlotte Tortat
Le 4 janvier 2024

Vous souvenez-vous de la dernière fois où l’on vous a fait la lecture à voix haute ? Est-ce récent ou, au contraire, enfoui dans les brumes de l’enfance ? Cela vous semblera peut-être incongru mais faire la lecture ou écouter quelqu’un vous lire un livre a des vertus surprenantes. Cette pratique s’avère notamment intimiste, apaisante et stimulante pour l’imagination.

La dernière fois où j’ai lu à voix haute, c’était hier soir, avec l’un de mes enfants : quelques pages de Charlie et la chocolaterie de Roald Dahl juste avant de rejoindre les bras de Morphée. Logique pour quelqu’un qui a des enfants, direz-vous. Mais au-delà, la lecture à voix haute fait pleinement partie de ma vie, comme un fil rouge, depuis longtemps.

Avec une cousine, alors adolescentes, il nous est souvent arrivé de nous faire la lecture : des poèmes, des passages de romans et, surtout – cela m’a marqué – des nouvelles fantastiques de l’auteur américain du 19e siècle Edgar Poe. À la nuit tombée, écouter la voix de ma cousine lisant dans la vaste maison de campagne ajoutait au surnaturel de l’histoire, jusqu’à le rendre palpable. Ces lectures du soir avaient quelque chose de fascinant. Elles nous rendaient complices. Elles restent gravées dans ma mémoire, au rayon « moments précieux ». 

Aujourd’hui, je fais parfois la lecture à l’homme qui partage ma vie. Cela peut être un passage d’un livre que je trouve très beau ou très éloquent, ou encore un article qui donne matière à réfléchir… Bien souvent, cela ouvre le dialogue et alimente la réflexion. Il nous est aussi arrivé de nous lire l’un à l’autre des poésies, pour le plaisir d’entendre résonner les vers et les mots. 

Alors que sa pratique est plutôt rare chez les adultes (la plupart d’entre nous en avons tout simplement perdu l’habitude à l’aube de l’adolescence), les vertus de la lecture à voix haute sont pourtant nombreuses.

Elle nous rend plus proche

Écouter la voix d’une personne que vous aimez, son intonation et ses vibrations a quelque chose de puissamment intime. Cela rapproche et resserre les liens, avec une grande simplicité : un livre et votre voix suffisent pour que la magie opère. Cette parenthèse enchantée renforce les liens entre vous et vos proches. 

Elle apaise

Lorsque vous écoutez l’un·e de vos proches lire à voix haute, vous sécrétez de l’ocytocine (« l’hormone du bonheur »). La libération de l’ocytocine permet notamment la relaxation, la réduction du stress, la récupération, le développement de la mémoire…

Elle permet de ralentir

« Pour bien lire à voix haute, il faut prendre son temps et apprécier ce qu’on lit » explique Cyril Dion, militant écologiste, réalisateur et écrivain. Dans son spectacle « Résistances poétiques », créé en 2023, il lit ses poèmes mis en musique par le guitariste Sébastien Hoog. Lire à voix haute permet d’être engagé dans l’instant présent, le corps et l’esprit connectés. C’est un temps de focalisation intense : pas de place pour la dispersion. Écouter une lecture invite aussi à plus de lenteur. Il s’agit de se laisser porter par les mots, par l’ambiance et l’interprétation qui est proposée.

Elle ouvre les portes de l’imaginaire

Nos 5 sens sont sollicités pour visualiser et ressentir pleinement le texte, qu’il soit écouté ou lu. Lire une histoire à voix haute permet de se l’approprier plus intensément et de plonger à pieds joints dans les détails de l’intrigue.

Elle développe l’empathie

La lecture à voix haute vous amène à vivre plus fortement les émotions et à mieux comprendre les personnages. Elle vous permet d’aller chercher des émotions qui ne sont pas feintes. Un livre peut apporter une compréhension plus fine des ressentis d’autrui et de poser des mots sur vos propres sentiments.

Elle stimule les capacités cognitives

Lire à voix haute stimule vos facultés de concentration, de compréhension et de mémorisation. Une étude menée par Colin Mac Leod, chercheur canadien en psychologie cognitive, publiée dans la revue Memory en octobre 2017, démontre que la lecture à voix haute s’avère nettement plus efficace que la lecture silencieuse pour mémoriser des mots. Lorsque vous énoncez un texte à voix haute, cela engage à la fois votre corps et votre esprit, facilitant le processus d’apprentissage. 

Trois moments « lecture » à tester

1. Proposez à vos proches une soirée « lecture à voix haute »

Faites-en un moment très spécial, en préparant par exemple un apéritif gourmand, en sortant un bon vin bio. Choisissez votre texte avec une grande attention, il faut qu’il soit vraiment agréable à lire selon vos goûts : s’il vous fait rire, vous émeut, si quand vous relisez, vous avez l’impression qu’il a été écrit pour vous, alors c’est le bon texte. 

2. Lisez pour vous-même, en solo

Chaudement installé·e sous un plaid, préparez-vous une boisson réconfortante pour vos cordes vocales, choisissez un livre qui vous attire. L’ouvrage peut être un roman, un recueil de poésie, un essai, mais il faut que vous ayez une réelle gourmandise, un plaisir à l’idée de l’entendre. Puis lancez-vous et prenez plaisir à entendre les mots se former dans votre bouche et résonner à vos oreilles. Connectez-vous à votre corps, les intonations et les vibrations de votre voix. Si vous le sentez, profitez-en pour vous enregistrer : cela vous aidera à améliorer votre diction et votre style. 

3. Allez voir un spectacle de lecture sur scène

Vous pourrez entendre les textes de La Fontaine, Hugo ou Baudelaire qui prennent vie avec le grain de voix et le style particuliers d’un·e artiste. En France, l’acteur Fabrice Lucchini a largement contribué à populariser ce type de performances : il propose des lectures de grands textes littéraires depuis 1986. Les autrices et auteurs contemporains donnent aussi de la voix, en public, lors de festivals littéraires par exemple, où ils font résonner leurs romans autrement. 

3 idées de livres à lire à voix haute

Autoportrait au radiateur, Christian Bobin (Gallimard, 2000), journal lumineux d’une année dans la vie de l’auteur dans les années 1990.

Lait et miel, Rupi Kaur (Charleston, 2017), recueil de poésie d’une autrice canadienne contemporaine.

La chute de la maison Usher et autres histoires extraordinaires, Edgar Allan Poe (Archipoche, 2023)

Inscrivez-vous à la newsletter, c'est gratuit, facile et rapide.

En vous inscrivant à notre newsletter, vous accédez à des contenus exclusifs et au meilleur de Culture V.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

Le meilleur
de Culture V
Recevez nos dernières pépites !
Food végétale, astuces green et recommandations bien-être…
Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.