...

💌 Newsletter

Comment développer une relation saine avec les réseaux sociaux ?

Charlotte Tortat
Le 8 février 2024

Du matin au soir, nous les consultons, au bureau, dans nos salles de bains ou même sur la plage. Ils s’invitent dans nos conversations. Les réseaux sociaux font partie de nos vies quotidiennes à tel point qu’il nous est devenu difficile de les lâcher. En naviguant d’un contenu à un autre, bien souvent, ce qui n’aurait dû durer que 5 minutes se transforme souvent en 20 minutes ou bien plus… Même si nous pouvons y trouver de l’inspiration, des contenus intéressants ou divertissants, il est important de trouver la bonne distance. Alors, comment assainir notre relation aux réseaux sociaux ?

Prenez conscience du temps passé sur les applis

Combien de temps aurez-vous passé à la fin de cette journée sur les réseaux sociaux ? Combien de fois ouvrez-vous vos applications Instagram, TikTok ou encore Facebook par jour ? Le savez-vous ? Pour assainir notre relation avec les réseaux sociaux, une première étape nécessaire est de poser de la conscience sur nos habitudes et nos automatismes. Pendant une semaine, suivre à la trace votre consommation des réseaux sociaux vous permettra de comprendre l’ampleur que cela prend dans votre vie quotidienne.

Pour réaliser ce suivi, c’est très simple : la plupart des smartphones retracent nos temps de connexion à nos applications dans une fonctionnalité dédiée au « bien-être numérique ».

Définissez pourquoi vous les utilisez

Pour mieux domestiquer vos réseaux sociaux, il est important de comprendre pourquoi vous les utilisez. Si vous les consultez partout – dîners entre ami.es, fêtes de famille, réunions de travail, dans les transports, dans la salle de bain… — et presque toute la journée, quelles raisons vous animent ? Que recherchez-vous lorsque vous vous rendez sur votre appli préférée ? Plusieurs raisons possibles : ne manquer aucune information, vous distraire, nourrir votre curiosité, trouver de l’inspiration, créer des liens avec d’autres utilisateurs, publier vos propres contenus…

Dans un premier temps, observez vos usages sur votre réseau social favori. Notez les raisons qui vous poussent à ouvrir l’application. Cette étape d’observation vous permettra de comprendre pourquoi vous consommez : par curiosité, par ennui, pour votre travail, pour échanger, pour vous inspirer ?

Puis dans un second temps, menez une réflexion : quelles raisons sont à vos yeux les plus valables, les plus porteuses de sens ? Ces motivations méritent d’être conservées. Et les moins intéressantes, celles dont vous sentez qu’elles sont une vraie perte de temps, par quoi voudriez-vous les remplacer ?

Mettez-vous des limites claires

Les réseaux sociaux sont en quelque sorte conçus pour que l’on y passe le plus de temps possible. C’est dans l’ADN-même de ces plateformes dont le but est de récolter le plus possible de données personnelles afin de nous proposer des publicités de plus en plus ciblées. Ainsi, il nous incombe de nous fixer des limites claires et de nous auto-discipliner, car aucune plateforme ne nous y poussera (c’est logique). Pas facile lorsque l’on sait que l’usage des réseaux sociaux – les « like », les commentaires, les notifications, le nombre d’abonnés – ont sur nous un effet « récompense » qui nous procure un afflux grisant de dopamine. Alors comment faire pour nous limiter ?

  • Paramétrez une limite de temps de consultation sur vos réseaux sociaux favoris. Vous recevrez une alerte dès que le visionnage de Facebook ou Youtube (par exemple) atteint 45 minutes d’affilée.
  • Éloignez physiquement votre smartphone, en le plaçant dans une autre pièce. Cela vous rendra plus conscient·e de vos actions car chaque consultation nécessitera de vous déplacer jusqu’à cette pièce.
  • Maintenez en mode « concentration » votre smartphone sur de longues plages de temps : toutes les applis seront inaccessibles. Il vous reste les fonctions basiques : appeler ou envoyer des SMS. De quoi revenir à l’essentiel.
  • Éloignez votre smartphone de votre chambre.

Même s’il est tentant de lire un dernier post sur Instagram, Facebook ou de regarder une dernière petite vidéo juste avant d’éteindre la lumière pour la nuit, le smartphone est à bannir de votre chambre. À ce sujet, les études scientifiques sont formelles, la lumière bleue produites par nos portables a des effets néfastes sur la santé et notamment sur le sommeil. 

Pour y palier, investissez dans un réveil (pour ne plus dépendre de l’alarme de votre smartphone) et privilégiez des activités relaxantes comme la lecture d’un livre, l’écriture de votre journal ou la méditation avant de vous coucher. Ces changements vous aideront à retrouver des nuits apaisées en évitant la tentation de scroller, les yeux rivés sur Tiktok, Instagram ou Youtube jusqu’à des heures indues. 

Faites… autre chose

Passer une journée sans fréquenter les réseaux sociaux, si vous êtes plutôt accro, peut vous sembler dans un premier temps très difficile. Mais une journée de « pause digitale », c’est-à-dire sans écrans, peut s’avérer être le meilleur cadeau à vous offrir pour apprendre à vous détacher des réseaux d’une part, mais surtout à vous connecter à vous-même, à votre environnement immédiat et aux personnes qui vous entourent. Pour cela, choisissez une journée où vous n’avez rien de stressant ou de pressant à faire : par exemple, un dimanche. Et décidez que, ce jour-là, tous vos écrans se tiendront sagement éteints. Prévenez simplement vos proches que ne vous ne serez pas connecté·e ce jour-là. 

Le jour J, savourez les sensations qui découlent de cette absence d’écran, appréciez le vide (parfois vertigineux mais aussi rempli de possibles), ressortez vos cahiers, vos aquarelles, vos livres, mettez-vous au piano, à la guitare, faites une sieste ou sortez marcher, jardiner, faire un foot avec les enfants du voisin… Bref, vivez, tout simplement. 

Le soir, faites le bilan : comment vous êtes-vous senti·e ? Y a‑t-il eu des moments d’anxiété ou de manque face à l’impossibilité de vous connecter ? Qu’avez-vous vécu de différent des jours où vous êtes connectés ? Qu’avez-vous le plus aimé ? Le moins aimé ?

Quoiqu’il en soit, vous pourrez être fier·e de vous.

Inscrivez-vous à la newsletter, c'est gratuit, facile et rapide.

En vous inscrivant à notre newsletter, vous accédez à des contenus exclusifs et au meilleur de Culture V.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

Le meilleur
de Culture V
Recevez nos dernières pépites !
Food végétale, astuces green et recommandations bien-être…
Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.