...

💌 Newsletter

Comment l’écriture a transformé ma vie

Charlotte Tortat
Le 20 décembre 2023

Intégrer l’écriture à sa vie améliore significativement le niveau de bonheur. Comment ? Psychologues, psychiatres ou écrivain·es le constatent : sa pratique réduit l’anxiété, favorise une meilleure connaissance de soi et développe la créativité. Je vous dévoile comment je l’ai expérimenté.

Chaque matin, avant de commencer ma journée, j’ouvre mon carnet à spirales et j’aligne 3 pages. Au stylo plume, je consigne tout ce qui me passe par la tête, sans ordre particulier : les ruminations, les tâches, les idées, mes craintes sur l’état du monde, mes émerveillements, ce chat dans la gorge qui me gêne ou cette chanson que je fredonne.

“J’en ai fait un rituel matinal indispensable, une sorte de méditation active.”

La pratique des « pages du matin » – exercice phare de Julia Cameron dans sa célèbre méthode Libérez votre créativité – est entrée dans ma vie en 2009. J’ai mis longtemps à en faire une pratique quotidienne mais depuis 10 ans, j’en ai fait un rituel matinal indispensable, une sorte de méditation active.

L’écriture fait aussi partie de ma vie d’une manière plus ludique à travers les ateliers d’écriture auxquels je participe ou que j’anime. Ce sont des temps où je peux exprimer mon monde intérieur et, surtout, créer plutôt que consommer.

Les résultats après plusieurs années sont réjouissants. Mon style est devenu plus fluide. Je me sens plus apaisée car je me connais mieux. Mes questionnements trouvent leurs résolutions en couchant les mots sur le papier. Et puis, cela me permet d’habiter poétiquement le monde, à ma façon.

Ce que l’écriture peut vous apporter

Pour moi, l’écriture fait partie des ingrédients du bonheur et c’est aussi le constat que font des psychologues, des autrices et auteurs, des animatrices et animateurs d’ateliers.

Plusieurs études scientifiques montrent que l’écriture introspective produit des effets positifs mesurables sur la santé et le bien-être mental. Dans les années 1980, James Pennebaker, professeur de psychologie à l’université du Texas, a posé les bases de la writing therapy. Ses études ont notamment démontré que l’écriture thérapeutique réduit le stress, améliore l’immunité et favorise la guérison physique. Lors de l’une de ses plus célèbres études, menée sur des personnes dépressives, celles-ci devaient écrire 20 minutes par jour, durant 4 jours consécutifs, sur un événement traumatisant de leur histoire personnelle. Le bien-être émotionnel des personnes participantes s’est significativement amélioré car écrire sur son histoire enclenche un processus de compréhension de soi et d’indulgence face à sa propre souffrance.

“Au-delà de sa fonction thérapeutique, l’écriture donne un accès simple et immédiat à notre créativité.”

Nayla Chidiac, docteur en psychopathologie et psychologue clinicienne, anime des ateliers d’écriture à l’hôpital Sainte-Anne à Paris. Dans son livre Les bienfaits de l’écriture, les bienfaits des mots, elle témoigne sur sa pratique et ce qu’en retirent les personnes. Pour elle, l’écriture permet d’investiguer sur notre monde intérieur : « L’écriture régulière, avec ou sans contrainte, dans un journal intime par exemple, avec tout ce que le mot « intime » recouvre, n’appelle pas seulement à dire ce que l’on ne veut pas dire, ce que l’on ne peut pas dire, mais aussi (et c’est là que réside la magie), à écrire ce que l’on ne sait pas encore. »

Pour Nayla Chidiac, l’écriture offre un espace où l’on peut s’exprimer dans une totale liberté : celle de dire les émotions les plus intenses, de déposer nos idées, de traverser les deuils, la liberté aussi de jouer avec les mots.

Au-delà de sa fonction thérapeutique, l’écriture donne un accès simple et immédiat à notre créativité. L’américaine Natalie Goldberg, écrivaine et animatrice d’ateliers, explique dans son ouvrage Pourquoi écrire va vous rendre heureux comment l’écriture enrichit la vie et libère la créativité. Elle déconstruit l’idée que cela soit un don surnaturel réservé à une élite. Pour elle, nous sommes tous dignes d’écrire : « Nous sommes importants et nos vies sont importantes, à vrai dire magnifiques, et tous leurs détails sont dignes d’être rapportés » écrit-elle.

Comment intégrer l’écriture à sa vie ?
5 idées à tester

Sur quoi écrire ? Comment ne pas être découragé·e par la page blanche ? Pour se lancer, il faut un cadre. Un chronomètre et une consigne d’écriture suffisent. Ce cadre recentre l’attention, il nous donne un but. Voici cinq pratiques à expérimenter.

Pratique n°1 : Les pages du matin

Déposez chaque matin au réveil toutes vos pensées dans un carnet spécialement dédié. Écrivez 3 pages sans pause, sans vous soucier de la syntaxe ou de l’esthétique, sans vous relire. Ce « flow » d’écriture libre dure environ 15 minutes.

Pratique n°2 : Des sujets pour dépasser la page blanche

Vous craignez de n’avoir rien à dire et la page blanche vous intimide. Vous pouvez lister des sujets d’écriture puis, en choisir un sur lequel vous écrirez 5, 10 ou 20 minutes. En attendant que vous ayez composé votre liste, voici 3 consignes suggérées par Natalie Goldberg :

  1. Parlez de la qualité de la lumière qui entre par la fenêtre.
  2. Rédigez une liste de souvenirs débutant par « Je me souviens… » : des petits et grands souvenirs d’il y a dix ans, un an, un jour. Laissez-vous porter.
  3. Écrivez sur les rues de votre ville, sur les étoiles ou sur votre premier souvenir…

Pratique n°3 : Créer un poème « La liste des choses qui améliorent mon humeur »

Répertoriez sous forme de liste poétique, une douzaine d’éléments qui vous aident à vous sentir mieux lorsque vous vivez une journée difficile. L’artiste Rupi Kaur, dans son ouvrage Écrire pour guérir, suggère de relire souvent votre poème-liste pour vous rappeler que vous avez les ressources intérieures pour traverser les zones de turbulence de votre existence.

Pratique n°4 : Écrire une lettre à vous-même dans le futur

Savez-vous qu’il est techniquement possible de recevoir une lettre de soi-même, en différé ? C’est ce que propose le site gratuit futureme.org. La personne que vous êtes aujourd’hui peut écrire à vous-même dans 1 an, 3 ans ou même 10 ans.

Écrivez une lettre à vous-même à une date de votre choix. Laissez spontanément se dérouler vos idées. Peut-être que des questions vous viendront, peut-être aurez-vous envie de vous remémorer un épisode important, peut-être vous demanderez-vous un conseil, peut-être vous imaginerez-vous ce qui a changé pour cette nouvelle version de vous.

Pratique n°5 : pratiquer l’art des listes

Par leur concision et leur immédiateté, les listes constituent une voie simple et étonnamment riche pour entrer en écriture. Adoptez un carnet pour les consigner. Voici quelques exemples de listes proposées par Dominique Loreau, autrice de L’art des listes :

  1. Vos coups de cœur : les mots et expressions que vous trouvez beaux ; vos cafés, parcs, films, parfums ou sons préférés.
  2. Vos 1000 petits plaisirs.
  3. Les aventures qui ont influencé, inspiré, changé ou façonné votre vie.

Inscrivez-vous à la newsletter, c'est gratuit, facile et rapide.

En vous inscrivant à notre newsletter, vous accédez à des contenus exclusifs et au meilleur de Culture V.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

Le meilleur
de Culture V
Recevez nos dernières pépites !
Food végétale, astuces green et recommandations bien-être…
Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.