...

💌 Newsletter

7 marques de baskets vegan pour tous les jours

Salomé Dollinger
Le 9 janvier 2024

Plus que des icônes de mode urbaine, les sneakers d’aujourd’hui se soucient aussi de l’environnement. En coton bio, fibres végétales ou pneus recyclés, elles représentent de vraies alternatives confortables et durables aux modèles en cuir et en matières non recyclées, sans rien perdre de leur style ni du confort.

Veja 

Depuis 2005, les sneakers minimalistes au célèbre « V » sont à tous les pieds… S’il existe de nombreux modèles, le plus intemporel est le V‑10 CWL white black (165 €) fabriqué à partir de déchets de maïs. Une alternative végétale au cuir qui fait aujourd’hui la renommée de Veja. Pour rendre possible cette fabrication équitable et durable — 5 à 7 fois plus chère que celle d’une basket classique — la marque a alloué les coûts publicitaires aux matières premières naturelles, provenant de la forêt amazonienne (le caoutchouc des semelles) et auprès de producteurs brésiliens et péruviens engagés (le coton bio des toiles et lacets). 165 € le modèle V‑10 CWL White Black.

MoEa

Si vous buvez du jus de pomme, il se peut que MoEa utilise les déchets du fruit pour fabriquer des sneakers ! Rouge, noir, jaune, vert… Chaque touche de couleur sur la basket blanche fait référence au végétal utilisé. Seule la GEN1 (155 €) contient tous les fruits et les plantes recyclés (raisin, maïs, pomme, ananas, cactus). À moins que vous ne préfériez les modèles colorblock, comme la GEN1 Apple Full Red au rouge flamboyant. Dans tous les cas, ces baskets s’inscrivent dans la circularité : une fois usées, vous pouvez les renvoyer à la marque qui les transformera en nouvelles semelles. Une approche saluée par l’ONG PETA et approuvée par le Club Entreprendre pour la Planète de la WWF, dont MoEa est membre. Que ce soit pour un déjeuner entre ami·es ou une balade, les MoEa possèdent un style qui sait s’adapter.

Meeko

Ces sneakers mixtes – compatibles avec tous les styles — puisent leur inspiration dans la nature sauvage, avec des éléments graphiques forts. L’étiquette de la Kiboko-Blue (169 €) fait par exemple référence à la jungle de Sumatra, un écosystème que la marque contribue à préserver en soutenant l’ONG SRI, engagée pour la protection des orang-outans. Ce programme #STEPCLOSER fait toute la force (et la différence) de MEEKO. Côté composition, on retrouve des déchets de pommes, de polyuréthane et de nylon recyclés dans la tige et un mix de caoutchouc recyclé et naturel dans la semelle, cultivé en permaculture en Amazonie.

Clae

La marque américaine est l’une des premières à avoir utilisé le cuir de cactus pour confectionner des sneakers. Outre son joli coloris sauge (ça change de l’éternel blanc), le modèle Bradley Cactus (159 €) est d’un confort inouï, notamment grâce à une semelle intérieure antibactérienne en liège et en mousse PU 100% recyclée, dans laquelle vos pieds nus peuvent se mouvoir en toute sérénité. Autres points forts : une fabrication à la main et une doublure en toile de coton biologique certifiée GOTS.

M.Moustache

Si cette marque française s’est d’abord fait connaître en transformant des baskets usagées en semelles responsables, elle a pris un tournant en 2021, en créant sa propre ligne de sneakers vegan et ultra colorées. Un brin rétro, le modèle Anaëlle (145 €) joue la carte de la durabilité avec une doublure en mesh recyclé, une tige en suède vegan et des lacets en polyester recyclé. Mention spéciale à sa semelle extérieure de 4 cm (en EVA et patin en gomme recyclée), qui élance la silhouette l’air de rien.

Zèta

Marc de raisin, bouchons de liège, bouteilles en plastique repêchées en Méditerranée… Cette marque fait la part belle aux matières durables. En 2022, elle collabore même avec Nespresso pour fabriquer des baskets à partir de marc de café, dans le but de valoriser les capsules recyclées. Depuis, Zèta continue d’imaginer des modèles toujours plus responsables — comme Alta (149 €), une basket blanche montante griffée d’un logo monochrome — dessinés à Bordeaux et assemblés à la main au Portugal.

Angarde

Connue pour ses espadrilles et chaussons éco-responsables, cette entreprise familiale née au Pays Basque a élargi sa collection avec des baskets en cuir végétal de raisin. Unisexes, elles sont revisitées au gré des collaborations engagées, avec des artistes comme Dani Garreton et Claire Prouvost ou des associations telles que Surfrider Foundation (155 €). Le design reste toujours sobre : la toile est blanche ou beige et seul le heel (talon) et la languette sont retravaillés. En fin de vie, vous pouvez renvoyer gratuitement votre paire pour qu’elle soit recyclée, en échange de 15% de réduction.

Image de présentation — Veja

Inscrivez-vous à la newsletter, c'est gratuit, facile et rapide.

En vous inscrivant à notre newsletter, vous accédez à des contenus exclusifs et au meilleur de Culture V.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

Le meilleur
de Culture V
Recevez nos dernières pépites !
Food végétale, astuces green et recommandations bien-être…
Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.