Catherine Derieux

City guide green et culturel : Stockholm sous la neige

Les meilleures adresses food vegan et culturelles de la capitale nordique.
Mots : Catherine Derieux
Image : Catherine Derieux
Mis à jour le 4 décembre 2022
Partager l'article

Elle se goûte de pont en pont, de parc en parc, mais aussi de quartier en quartier, la capitale suédoise est une ville dynamique et nature. En passant par Gamla Stan, la vieille ville aux ruelles médiévales ou Södermalm, le quartier bobo aux cafés rétro ou écolos, voici un guide pour un week-end d’hiver réussi dans la capitale nordique. 

Article à retrouver dans le numéro 1 de Culture V.

JOUR 1 : Bienvenue à Hipsterland

Matinée

Pour commencer la journée, rendez-vous au Fotografiska. Ouvert il y a dix ans à peine, ce musée de la photo pointu et fascinant s’est déjà imposé comme l’une des grandes attractions de la capitale suédoise. Installé dans l’ancien bâtiment des douanes, au style Art nouveau et entièrement paré de briques rouges, il jouit de 2500 m² d’espaces léchés et minimalistes où, depuis son ouverture, ont déjà été présentées plus de 200 expositions. Glamour ou controversées, mystérieuses ou déstabilisantes, les expos du Fotografiska ne vous laisseront pas tout à fait indemne.

À la sortie du musée, traversez la rue, grimpez la volée de marches accrochées au flanc de Katarinavägen et poussez la porte discrète du Hermans Trädgårdscafé, cantine incontournable des vegan de Stockholm. Là se révèle un petit coin de paradis dont on se partage volontiers l’adresse (mieux vaut réserver). En hiver, asseyez-vous à l’une des longues tablées conviviales de la véranda. Hermans propose un buffet vegan de currys, salades, lasagnes et autres plats colorés tous plus délicieux les uns que les autres. Difficile de résister.

Après-midi

Après le repas, laissez-vous porter dans le joyeux quartier de Katarina. Ici, les façades ocre côtoient les parcs verts, et les grandes avenues croisent les ruelles pavées. Au détour d’une rue, on tombe aussi parfois sur ces adorables bicoques en bois, d’un rouge traditionnel ou d’une déclinaison pastel. En ralliant Götgatan, large artère commerçante qui traverse Söder de part en part, faites un arrêt chez Green Laces, un concept store qui propose chaussures et accessoires vegan, et cohabite avec un salon de tatouage queer et féministe !

Poursuivez la promenade à SoFo (South of Folkungagatan), le temple des hipsters. Ne manquez pas le Good Store, un petit supermarché 100 % vegan où succomber à tous les délices. Le rayon confiserie est particulièrement risqué avec ses bonbons, marshmallows et chocolats en tous genres. Quant à la section fromages, elle a de quoi donner le vertige. Cet arrêt shopping est aussi l’occasion de se poser pour le goûter, la supérette disposant d’un espace café (Delivore). S’ils sont au menu (et s’il en reste), ruez-vous sur les Cray-cray-croissants : votre vie ne sera plus jamais la même après cette débauche de crème fouettée. Autre adresse incontournable : le café rétro Älskade Traditioner et ses gaufres suédoises renversantes. Les plats sont aussi savoureux que le cadre est soigné. 

Soirée

Attention tout de même à garder de la place pour le dîner. À SoFo, manger vegan sera le cadet de vos soucis. Ici, vous trouverez de quoi satisfaire toutes vos envies. Pizza, burger, cuisine indienne ou éthiopienne : vous êtes servi·e. Sur Skånegatan, ne ratez pas Koh Phangan : si les milk-shakes sont à tomber par terre, on y vient surtout pour l’ambiance incroyable qui vous téléporte dans une paillote perdue au milieu de la forêt vierge.

Figurant parmi les villes les plus veganfriendly d’Europe, Stockholm jouit d’une scène culinaire et culturelle effervescente. Les restaurants y proposent des plats inventifs, respectueux des saisons, souvent à partir de produits locaux. Vous ne manquerez pas de vous régaler (même si l’addition est parfois un peu salée).

En préparant votre séjour, gardez en tête que les saisons en Suède sont très marquées. En hiver, en revanche, il fait nuit très tôt, ce qui n’empêche pas des ciels bleus fulgurants. L’ambiance est aussi tout autre, féérique quand la neige ouate la ville de ses flocons et que des milliers de lumières scintillent derrière les carreaux. Le froid peut être mordant et les températures descendre bien au-dessous de zéro. Mais comme disent les Suédois·es : il n’y a pas de mauvais temps, que des mauvais vêtements. Vue sur Södermalm.

Södermalm Quartier Katarina

JOUR 2 : Hornstull et Norrmalm.

Matinée

Stadshuset, l’hôtel de ville, est un lieu emblématique de la capitale suédoise situé dans le quartier résidentiel de Kungsholmen. Sa silhouette caractéristique s’impose dans le paysage et se reflète dans les eaux calmes. Mais surtout, c’est entre ces murs que se trouve le conseil municipal et qu’est organisé chaque année le banquet des prix Nobel. On vous recommande chaudement la visite guidée, seule option pour découvrir le majestueux Hall bleu (spoiler : il n’est pas bleu) et la Salle dorée (spoiler : elle est bien dorée). Terminez la visite dans les jardins où il fait bon flâner au bord de l’eau.

Après-midi et soirée en hiver 

Après la visite de l’hôtel de ville, direction Norrmalm, quartier moderne zébré de larges avenues. Premier arrêt au deuxième étage de Åhlens, un grand magasin suédois à mi-chemin entre Monoprix et les galeries Lafayette, pour déjeuner chez Sally Voltaire och Systrar, une cantine élégante et lumineuse au design typiquement scandinave (matériaux naturels et tons clairs ponctués de plantes vertes). À la carte : sandwichs, salades et plats du jour sains et colorés… et houmous à volonté !

Après le déjeuner, direction Centralbadet, une magnifique piscine style Art nouveau doublée d’un spa pour se détendre en ces courtes journées d’hiver. Jacuzzi, hammam, bassin Kneipp, bain d’eau froide, l’incontournable sauna, véritable institution suédoise, mais aussi studio de yoga et restaurant avec luminothérapie : il y aurait de quoi vous « occuper » tout l’après-midi. Mais si vous avez la bougeotte, passez prendre un fika (la pause café à la suédoise) chez Vete-Katten, un éblouissant salon de thé presque centenaire (les options vegan ne sont pas clairement affichées, n’hésitez pas à demander) avant de filer à Kungsträdgården, ancien verger du roi devenu lieu de rencontre prisé et théâtre de nombreux festivals culturels. De fin octobre à début mars (si le temps le permet), une patinoire y est installée, pour le bonheur des petit·es comme des grand·es. 

Enfin, pour conclure une journée mysig à souhait (mysig, c’est le hygge suédois, tout ce qui est cozy, douillet), ce sera dîner chez Smak, « goût » en suédois. Ici, les plats sont de véritables créations conçues autour d’une saveur – coriandre, ciboulette, anis étoilé… Composez votre palette : comptez respectivement 15, 40, 60 et 75 € pour un, trois, cinq ou sept plats.

Restaurant Smak

JOUR 3 : Gamla Stan et Djurgården. 

Matinée

Étape incontournable à Stockholm, Gamla Stan, la vieille ville, a conservé tout son cachet malgré la forte aimantation touristique. Le long de ses adorables rues pavées, les boutiques d’artisanat ou de créateurs côtoient les présentoirs de cartes postales, les casques de Vikings en plastique et les poupées de chiffon à l’effigie de Fifi Brindacier. Dans ce joyeux mélange, quelques perles sortent du lot. C’est le cas de Polkagriskokeri, une confiserie artisanale au charme désuet. Sur les rayonnages de bois sombre, l’oeil bondit des sachets de bonbons brillants aux cannes à sucre colorées, spécialité de la maison. Si le polkagris traditionnel, cette confiserie suédoise originaire de Gränna, est rouge et blanc, et parfumé à la menthe poivrée, on le trouve ici décliné pour tous les goûts ou presque : réglisse (autre grande favorite suédoise), fraise, fruit de la passion, rhubarbe, fleur de sureau… Le paradis des gourmand·es !

Après midi et soirée d’hiver

Après avoir visité les musées de Djurgården le matin, attrapez le tram n° 7 : avec un peu de chance, vous monterez à bord de son wagon des années 1910–1920, toujours en circulation. En chemin, vous parcourez Strandvägen, superbe avenue bordée d’immeubles de la fin du XIXe dans le quartier huppé d’Östermalm. Descendez à Kungsträdgården pour un déjeuner rapide chez MAX, une chaîne de fast-food suédoise aux pratiques green et durables. En 2019, 40 % des burgers vendus par l’entreprise ne contenaient pas de viande. Elle a pour objectif d’atteindre les 50 % d’ici 2022 !

L’après-midi, direction Gamla Stan où vous découvrirez une ambiance radicalement différente. La vieille ville dégage un charme tout particulier pendant la saison de Noël : ruelles enneigées, candélabres et étoiles lumineuses à toutes les fenêtres… et surtout, son Julmarknad (marché de Noël), avec ses cabanes de bois rouge et l’odeur du glögg, le vin chaud aux épices. Si les dates de votre séjour coïncident, le concert de Sankta Lucia (Sainte-Lucie, la fête des lumières célébrée le 13 décembre) à Storkyrkan, la cathédrale de Stockholm, est enchanteur.

Et pour un dîner inoubliable, on vous recommande Rutabaga, l’un des restaurants du chef suédois Mathias Dahlgren (Bocuse d’Or en 1997). Demandez la carte vegan et laissez-vous envoûter par une farandole de plats plus imaginatifs et ébouriffants les uns que les autre s. Comptez environ 60 euros pour le petit menu et 90 euros pour le grand. Si votre budget vous le permet, optez pour le menu de boissons également : celui sans alcool est particulièrement créatif et une expérience à lui tout seul ! Un beau couché de soleil pour terminer et le week-end se finit en beauté.

Vue sur Gamla Stan depuis Slussen

À découvrir aussi

Lifestyle éthique